zone-cine.fr. Cinema TV Forum Membres Quizz Articles Vidos Partenaires
CINEMA TV FORUM MEMBRES QUIZZ ARTICLES VIDEOS PARTENAIRES
  ConnexionInscription
 >>> CINEMA
1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Action Aventure Comédie Documentaire Drame Enfants Fantastique Horreur Musical Thriller

Rechercher un film ou un artiste :
 
1900's 1910's 1920's 1930's 1940's 1950's 1960's 1970's 1980's 1990's 2000's
Film Série TV Court métrage Telefilm Direct to video Spectacle Pièce de théatre Concert

*37*
 >>>INTERVIEW DU RéALISATEUR JULIEN FOURNET

Interview du réalisateur Julien Fournet :  Les articles sur zone-cine.fr

Interview du réalisateur Julien Fournet

 

(08/01/2012)

  1/ Pouvez vous vous présenter (vous et votre travail) aux internautes ?

Salut les internautes. Je m’appelle Julien Fournet, je suis réalisateur.

En 2006, j’ai réalisé Presque des hommes avec Corbier. Un snorky, un schtroumpf et un bisounours sont accusés du viol de la schtroumpfette. Ils vont tenter de reconquérir l'amour des enfants... Ça donne une comédie trash de 30 minutes.

En 2009, avec Mathieu Sans, on a réalisé Enfoiré de président, une autre comédie trash – ben ouais, on se refait pas – de 50 minutes. Coluche gagne les élections présidentielles de 1981. Desproges et Leluron tentent un putsch...

Ces films sont en libre téléchargement, alors si vous les avez pas vu, foncez. En plus ça n'a aucun intérêt de lire l'interview si vous les avez pas vu. C'est comme regarder l'émission de Maïté quand on est diabétique.

Je précise que ces films peuvent ravir une certaine tranche de la population geek. Par contre, ils laissent ma grand-mère totalement indifférente. Elle préfère Maïté.

2/ Pouvez vous nous expliquer comment et pourquoi vous avez réalisé votre dernier film ?

Enfoiré de président est une déclaration d’amour à tout un pan du comique français des années 70 à 80 – et tout particulièrement au journal Hara Kiri. C'était notre manière de rendre hommage à l'esprit Bête et Méchant, tout en fourrant pêle-mêle toutes les influences qu'on aime (science-fiction post-apocalyptique, anime, jeu vidéo...)

C’est aussi un film de deux vieux potes qui se retrouvent devant une feuille blanche et font un concours de conneries.

Pour le côté "production", c'est une association entre la Dark Factory, qui produit des films de genre à Toulouse, et Mix'Art Myrys, asso autogérée d'artistes de tous poils. Le film a reçu l'aide du Défi Jeune, du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Mais le budget tenait sur un ticket de métro...

3/ Citez 3 noms de cinéastes qui vous ont influencés ?

Peter Jackson, pour son côté artisan débrouillard et sale gosse.

John Woo, pour sa vision de la chevalerie moderne avec des pigeons au ralenti.

Sergio Leone, pour sa manière de filmer les femmes. Non, je déconne.

4/ Citez 3 acteurs avec qui vous aimeriez travailler ?

Ben justement, en parlant de filmer les femmes, j’en ai marre de tourner qu’avec des barbus, alors on va dire :

- Yolande Moreau, pour faire Barbarella 2

- Anna Faris, parce qu'elle me fait beaucoup rire.

- Maïté, pour faire plaisir à ma grand mère.

5/ Pouvez vous nous parler de votre prochain projet ?

En avant ! C’est une série d’épisodes de 3 minutes sur un club de rugby de village. Le président mégalo veut décrocher le bouclier de Brennus, mais avec son équipe de bras-cassés, c'est pas gagné... C’est très drôle, c'est écrit par Mathieu Sans et Yannick Maurel, et je co-réalise à nouveau avec Mathieu.

Et il va encore y avoir que des barbus. C'est désespérant.
C'est visible sur le site clubXV ou sur Youtube.

A part ça, je bosse depuis plus d'un an sur un projet d'animation avec Matthieu Mailhé, NetQuest, de la SF pour les enfants. Dans les tiroirs, j'ai aussi un documentaire sur la boxe française qui attend son tour.

6/ Votre plus grand regret sur vos précédents projets ?

Pas de « grand » regret. Les choses se sont faites comme elles ont pu, et j’ai toujours eu de la chance d'être bien entouré sur mes tournages.

Bon allez, si... y'a un truc que je regrette. J'ai toujours voulu filmer des scènes d'action, de baston. Je l'ai dit, je suis fan de John Woo, des vieux Jacky Chan, Il y a des scènes de combat dans mes deux films, qu'on a passé du temps à chorégraphier mais qu'on a filmé à l'arrache en 3 heures, faute de temps, de moyens. C'est dommage, du coup, une grande partie des plans, bâclés, ont sauté au montage.

7/ Votre plus grande fierté sur vos précédents projets ?

Côté tournage, j'étais très fier de notre équipe sur Enfoiré de président. Un bande de canailles bien rock'n roll et pleines de talent. C'est en grande partie grâce au travail de Virginie Raba, notre assistante. C'était vraiment super de les voir à l'œuvre tous les jours, et de ses dire que c'était notre histoire qui les avaient amenés là.

Sinon, je trouve terriblement jubilatoire de pourrir des icones : exploser Corbier, éventrer Coluche, violer Tatayet ou la Schtroumpfette... Après une projection de Presque des hommes, y'a un gars qui est venu me voir et qui m'a dit "Salaud! T'as tué le Père Noël!", ça m'a collé le sourire pour la semaine.

8/ Vos conseils pour un réalisateur qui voudrait faire son 1er court ? (Budget et temps à prévoir, quelle aide peut on obtenir...) ?

A mon avis, avant même de penser budget ou tournage, l'important, c’est l’écriture. Si t'es content de ce que t'as sur papier, que tu sais où tu vas, tu mets toutes les chances de ton côté pour que ça marche. Je dis pas qu'une fois en tournage, ton truc va pas bouger. Se taper un petit manuel d'écriture avant de boucler son scénar, ou faire relire sa copie par un pote plus expérimenté, ça peut pas faire de mal.

Pour ce qui est du budget, pour un premier court, je pense pas que courir après un financement soit un bon moyen d'investir ton énergie. Ok, tu vas devoir casser la tirelire ou emprunter un peu à mamie pour payer la bouffe et l'essence à ton équipe. Mais plutôt que de stresser à monter un dossier ou séduire une boîte de prod, il vaut mieux garder ton énergie à trouver des idées. Pour un premier court, on s'en fout que t'ais loué un kit 35 mm avec des optiques ciné, on va regarder ce qu'il y a d'original dans ton film.

Et un dernier conseil : faire court et simple. S'embarquer dans un tournage long et compliqué pour une première expérience, c'est le meilleur moyen de ne pas finir son film. Garde le plan séquence avec des dinosaures qui bouffent un camion citerne en flammes pour un prochain film, plutôt...

Ah! Et j'allais oublier... ne fais pas la même erreur que moi! Pour ton premier film : METS DES NICHONS !

9/ Auriez vous des rôles de figurants dans votre prochain film ? :P

Tout à fait. Envoyez CV et photos à : julienfournet@wanadoo.fr accompagnés d'une autorisation signée de prélèvement d'organes.

10/ Une question que vous auriez aimé qu'on vous pose et qui n'est pas dans la liste ?
Si tu devais avoir des supers pouvoirs, ça serait quoi ? Heu... je sais pas en fait. Elle est con, ta question que tu m'as pas posée.

La fiche artiste de Julien Fournet


Article lu 1528 fois. Merci!

Tous les articles




 Contactez nous  || Recommandez le site  || Devenez Partenaire || Mentions légales
Revenir en haut|| Site en page d'accueil  || Ajouter à vos favoris 
Création site internet : InfoStyle

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK