zone-cine.fr. Cinema TV Forum Membres Quizz Articles Vidos Partenaires
CINEMA TV FORUM MEMBRES QUIZZ ARTICLES VIDEOS PARTENAIRES
  ConnexionInscription
 >>> CINEMA
1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Action Aventure Comédie Documentaire Drame Enfants Fantastique Horreur Musical Thriller

Rechercher un film ou un artiste :
 
1900's 1910's 1920's 1930's 1940's 1950's 1960's 1970's 1980's 1990's 2000's
Film Série TV Court métrage Telefilm Direct to video Spectacle Pièce de théatre Concert

 >>> RESUME DU FILM : LA QUESTION HUMAINE

La question humaine

Le site officiel

La question humaine


Titre original : La question humaine  Ajout rapide dans ma collection Gérer dans ma collection 
(Consulté 878 fois)
Genre : Drame (Film) (FRA) Durée : 141mn Année de production : 2006
Sortie cinéma le : 12/09/2007




Paris de nos jours. Simon travaille comme psychologue au département des ressources humaines d'un complexe pétrochimique. Au cours d'une enquête que la direction lui confie sur un des dirigeants de l'usine, les perceptions de Simon se désorganisent puis se troublent de manière inquiétante. Simon vit cette expérience dans son corps, elle traverse sa pensée mais aussi son intimité et sa sensibilité. La tranquille certitude qui avait fait de lui un technicien rigoureux, vacille.



 >>> BANDE ANNONCE DU FILM : LA QUESTION HUMAINE





 >>> CASTING DU FILM : LA QUESTION HUMAINE


 Réalisateur(s) :

 Acteur(s) :

 Scénariste(s) :

 Auteur(s) :

 Producteur(s) :

 Monteur(s) :

 Directeur de la photographie(s) :

 Compositeur(s) :

 Technicien son(s) :

 Décorateur(s) :

 Costumier(s) :


 >>> RECOMPENSE DU FILM : LA QUESTION HUMAINE



 >>> CRITIQUE DU FILM : LA QUESTION HUMAINE

Il y a 1 critique sur ce film (note moyenne : 50%)
PVaccaro (le 27/08/2007 50%)
Voir les autres critiques de PVaccaro
PHENOMENOLOGIE CINEMATOGRAPHIQUE Ne cherchez pas. A cette « Question humaine » filmée par Nicolas Klotz, il n?y aura pas de réponse. Nous sommes ici devant un film expérimental, intéressé en priorité par la forme. A partir du roman de François Emmanuel, le réalisateur a fait de son film une matière à ré-fléchir, une sorte de laboratoire de pensée. Que se cache t-il derrière l?image ? Comment être sûr que ce que je vois est la réalité ? (Descartes n?est pas loin?). Bref une sorte de phénoménologie cinématographique qui s?intéresse à l?art de ce qui apparaît pour mieux en extraire la signification. Certes c?est un vrai bonheur de retrouver Michael Lonsdale et Mathieu Amalric, deux acteurs aux charismes étranges et magnétiques. Il est intéressant aussi de se plonger dans cette déconstruction de la perception en suivant le dérèglement formel imposé par le cinéaste. Dilatation ou rétrécissement du temps, décalage entre les images et la réalité, entre le mot et la chose, c?est toute la structure narrative classique du cinéma qui se trouve disloquée, manipulée à outrance. Tout cela à travers une mise en scène simple et dépouillée, souvent faite de plans fixes ou de champ/contre champ. Le film semble très marqué par le roman, en tentant de rendre cette matière littéraire de manière appuyée. En témoignent la voix off du personnage principal qui revient de manière régulière et le côté intimiste du film. Les procédés sont marqués si bien que le film perd en spontanéité et en légèreté. Pour le cinéphile accroché, l?aventure, cependant, pouvait avait du mordant. « La question humaine » représente une sorte de traversée cinéphilique, une expérience de cinéma contemporain qui entend réfléchir sur ce qui fait qu?une chose est réelle ou pas. La ligne directrice de l?enquête menée par Simon suit cette recherche. Le directeur général est-il vraiment malade ou pas ? Sommes-nous vraiment dans cette entreprise (sortie de l?imaginaire d?un Orwell) au c?ur d?un système totalitariste héritée du nazisme ? Seulement voilà, cette ligne directrice (la science de l?apparaître) est tellement poussée que l?on frôle le vide ! Ainsi nous voilà embarqués dans une projection de presque 2h30 au terme de laquelle on ressort?lessivé ! En se désintéressant du signifiant, le cinéaste fait l?impasse sur la vocation de l?image. Aussi sommes-nous paradoxalement devant une ?uvre désincarnée et désincarnante qui voulait pourtant mieux faire resurgir notre humanité. Klotz, en fait, n?est pas passé à côté de sa démarche. Il l?a poussé à l?extrême, en privilégiant la forme au point de faire surgir la lassitude chez le spectateur. Une vision du cinéma qui ne peut concevoir le film comme un produit de consommation?Mais, du coup, à qui s?adresse t-il ? Comment distribuer un film qui justement entend ne pas être un objet de distribution ? Peut-on aujourd?hui faire du cinéma en oubliant les enjeux économiques ? Autrement dit, on retombe dans le vieux clivage cinéma de masse contre cinéma d?élite. L?image n?est-elle pas tellement porteuse de sens qu?elle nécessite une conscience ? Le septième art serait-il réservé à une minorité intellectuelle et parisienne ou doit-il chercher la générosité du langage universel ? De nombreuses questions posées à chaque cinéphile averti ! Le sens de ce film était sans doute, avant toute chose, de provoquer la parole et de susciter une réflexion sur le cinéma. On peut dire que sur ce point là, l?objectif est atteint. Personne ne pourra rester indifférent à la « Question humaine ».



 >>> DEPOSER VOTRE CRITIQUE SUR LE FILM : LA QUESTION HUMAINE


 Veuillez svp :
     - déposer une critique en développant un minimum votre avis ("c'est nul" ou "c'est génial" n'a pas grand intérêt).
     - écrire de façon compréhensible (éviter le langage "SMS" ).
     - être respectueux envers les autres membres du site et les artistes.

 Merci d'avance.


Votre pseudo : S'inscrire ?
Votre note : (0-100%)
Votre critique :
DVD

 Contactez nous  || Recommandez le site  || Devenez Partenaire || Mentions légales
Revenir en haut|| Site en page d'accueil  || Ajouter à vos favoris 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expépérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK